23/07/2014

L'Etape du Tour !

posté à 10h11

Egun on !

Beaucoup de (bonnes) choses se sont passées depuis ma dernière news, tant sur le plan sportif que professionnel.

Pour ce qui est du « sport », j’ai participé à plusieurs courses dont trois élites nationales à savoir : les Boucles de l’Austreberthe où je crève au bout de 40 kilomètres, les championnats de Normandie à Luneray où je termine 35ème en craquant dans le dernier tour et, enfin, le Tour du Pays du Roumois où je termine également 35ème sans avoir véritablement fait la course puisque l’objectif était surtout de finir l’épreuve pour accumuler des kilomètres en vue de l’Etape du Tour à laquelle j’ai participé ce weekend.

Cette Etape du Tour avait lieu dans les Pyrénées entre Pau et Hautacam, sur le parcours de 148 kilomètres que parcourront les « professionnels » ce jeudi 24 juillet. L’Etape du Tour est la plus grosse cyclosportive de France - 13000 participants cette année. Pour ma première participation, je n’ai malheureusement pas eu de dossard prioritaire et je suis donc parti dans le deuxième sas, soit 8 minutes après les cadors qui étaient tous dans le premier.

Le début de course était très vallonné avec plusieurs belles côtes - Bénéjacq et Loucrup par exemple - jusqu’au pied du col du Tourmalet. Je me suis retrouvé dans des groupes où cela ne roulait pas très vite mais je n’avais malheureusement pas trop le choix, je suis resté bien au chaud et j’ai donc dû patienter jusqu’au Tourmalet pour commencer à « remonter » et ainsi ne pas griller mes cartouches trop tôt. Nous avions 24 minutes de retard sur la tête de course en bas du Tourmalet…

Dès le début de l’ascension, les sensations sont très bonnes, je me sens vraiment dans mon élément ! Si je fais les 3/4 premiers kilomètres avec 3 autres coureurs, je me retrouve rapidement tout seul car mes compagnons plafonnent, je continue donc sur mon rythme – entre 170 et 175 pulsations en tournant bien les jambes. A ce moment là, je me retiens vraiment, j’ai les bonnes jambes et le fait de doubler des mecs tous les 10 mètres est un peu grisant… Je n’ai alors qu’une envie : me faire plaisir ! Mais je sais qu’il reste Hautacam derrière, je reste donc bien en dessous de mon seuil – 182 puls - et je m’arrête à La Mongie pour me ravitailler en eau et en nourriture. J’en profite pour avaler un peu de salé et ainsi ne pas faire une overdose de sucré – très bonnes les petites parts de pizza et de quiche concoctées par ASO !

Je m’arrête à nouveau en haut du col, nous sommes alors à 2100 mètres, il fait 5 degrés et il commence à pleuvoir. Je prends donc le temps de me couvrir et de faire un petit arrêt pipi ! La descente est vraiment dangereuse, la chaussée est glissante et il pleut maintenant à grosses gouttes, plusieurs mecs tombent devant moi… Je fais quand même une bonne descente, je relance dès que je peux pour essayer de me réchauffer, je tremble de partout !

Je me fais ensuite rejoindre par un petit groupe de 4/5 coureurs peu avant Hautacam mais je les lâche dès le pied du col, bien décidé à me faire péter le caisson ! Le problème c’est qu’entre la théorie/l’envie et la réalité, il y a parfois un petit décalage ! Si cardiaquement je suis bien, musculairement j’ai du mal à emmener mon braquet (39x28) dans les rampes abruptes (+10%) du mythe pyrénéen… Moi qui ai l’habitude de vraiment tourner les jambes, je n’y arrive pas et je suis obligé de faire toute la montée en danseuse, en dessous du seuil : 180 puls max. Je reprends quand même un paquet de coureurs partis dans le premier sas et réalise une bonne montée en 51 minutes, soit le même temps que le gars qui fait 15 par exemple, ou 2 minutes de plus que Peter Pouly qui a terminé 2ème. Je termine finalement 62ème en 5h22.

Pour une première et avec un dossard 1480, je suis donc plutôt satisfait de ma course, j’ai remonté plus de 1000 personnes et, surtout, je me suis fait plaisir ! L’idée d’abandonner ne m’a jamais ne serait-ce qu’effleurer l’esprit, même lorsque j’étais frigorifié dans la descente du Tourmalet à claquer des dents et à zigzaguer tellement je tremblais ! J’étais tout simplement heureux de participer à une telle épreuve, sur des routes mythiques où se sont écrites les plus belles pages de l’histoire du vélo.

Je pense que je vais essayer de participer à ce genre d’épreuves plus régulièrement, cela change du train-train des courses FFC, cela permet de voyager un peu, de découvrir des régions magnifiques et, surtout, de se frotter aux mythes des cols alpestres et pyrénéens. L’année prochaine, j’aurai certainement un dossard prioritaire, je pourrai viser un top 10. Une chose est sûre, il faut faire ce genre d’épreuve pour comprendre, s’approcher de ses limites physiques et intellectuelles tout en essayant d’apprivoiser une montagne aussi belle que cruelle.

Ce weekend, retour à des choses plus « classiques » avec la Classique de l’Eure, une course en première catégorie où j’espère être en forme.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Guillaume

 


Autre news:
10/11/2015 : Je suis Laurent
26/07/2015 : Etape du Tour 2015
14/12/2014 : 10 kilomètres d'Issy-les-Moulineaux & news !
02/05/2014 : Chambois, 1ère catégorie : 7ème.
08/04/2014 : Paris - Verneuil, 4ème...
24/03/2014 : Weekend vélo !
18/03/2014 : Tour de la Vallée d'Auge
10/03/2014 : Evreux, 4ème.
03/03/2014 : Victoire en solitaire à Petit-Appeville pour l'ouverture de la saison !
30/12/2013 : Nouveau site : www.guillaumedeschamps.wordpress.com


» Consulter les archives

RSS